AABB Assouste, AAS, Bagès, Béost.

dj0064 Par Le 06/08/2018 comment 0

folder_open Dans Randonnée montagne

Dimanche 3 juin 2018. N'ayant pu obtenir les billets météorologiques pour effectuer notre traversée et découvrir la petite Amazonie des Pyrénées et une partie de la Jamaïque, c'est la vallée d'Ossau secteur Laruns qui nous accueilli en prenant une assurance tous risques que je nommerais l'AABB en raison du temps très orageux prévu. Rien de très engageant et rassurant en raison du brouillard et de la bruine sur la route entre Navarrenx et Buzy. Puis tempête de ciel bleu à partir d'Arudy qui nous accompagna jusqu'à 12h. Il fallait oser Joséphine.

8h30 nous empruntâmes le petit pont traversant le gave d'Ossau au niveau du quartier Pon situé sur la commune de Laruns. Passage obligé devant le château d'Espalungue où, soit disant, le fantôme du mousquetaire Aramis planerait encore et par un chemin très creux, humide et sombre, l'accès aux villages d'Assouste et d'Aas se fit assez rapidement. Le point de vue devient vite intéressant, le Cinq Mont, le Pic de Sesques et le Pic de Ger attirent notre regard où pas mal de neige notamment pour les 2 plus hauts sommets s'y trouve encore.

Nous quittâmes le village d'Aas par une petite route de montagne serpentant entre les granges enchaînant sur un bon sentier qui lui, nous amena directement à la Montagne Verte sous le regard de deux vautours peu farouches. Vu les conditions météo encore bonnes et l'heure hâtive, on se paya le luxe de faire une petite ascension vers un sommet anonyme coté 1380m qui nous permit d'ouvrir nos sacs et d'admirer les alentours depuis le Soum de Grum jusqu'à Laruns en passant par l'Aubisque, Gourette, le Pic de Ger, Eaux Bonnes, la Coume de Balour, le Pic de Gourzy, le Pic de Sesques, le Montagnon d'Iseye et le Cinq Monts.

Pendant le repas, le ciel se chargeait de nuages de plus en plus sombres et menaçants. Lever le camp devenait une obligation, retour par l'autre versant et direction Listo, du moins je le pensais car les renseignements pris suite à la rencontre avec un berger accompagné de son chien et de son troupeau de brebis nous obligea à rejoindre directement le hameau de Bagès. En effet, la passerelle sur le Canceigt n'existait plus, elle avait été emportée lors d'une crue. Heureusement puisque les premières gouttes et coups de tonnerre se firent sentir et entendre. La jonction des villages de Béost et d'Assouste se fit sous une averse orageuse. Une fois à la voiture vers 15h plus une goutte. Merci à Henriette, Cathy, Isabelle, Marie, Gisèle et Luther d'avoir osé la sortie malgré les prévisions météo plutôt alarmistes.

randonnée montagne

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
expand_less