Cabanes, col et Pic de Lurdé. Lieu où elle s'est invitée.

dj0064 Par Le 07/11/2019 0

Dans Randonnée montagne

Dernière journée aux couleurs et horaires d'été dont c'était la quasi découverte du passage de la fameuse corniche de Alhas sauf peut être pour Fernand. Quelques recommandations d'usages au départ et surtout à la vue du panneau annonçant le danger de cet itinéraire. Alors un pied devant l'autre et surtout lever ceux ci bien haut. Seuls les regards vers la gauche en montant et vers la droite en descendant sont permis.

 Le gave de Soussoueou toujours soumis au régime filet d'eau n'avait pas fière allure et n'aurait pas craché sur nos gouttes de sueurs dans la montée du bois de Lacoussole sous la falaise de la Tume pour afficher un peu plus de vigueur. Arrivés au dessus des gorges, la vue dégagée sur les premières éminences, Cézy et Arcizettes en particulier faisaient lever les yeux et allonger les regards alors que le col de Lurdé faisait son timide caché derrière les derniers contreforts. Mais on sentait bien vite que l'on allait toucher au but, le col de Lurdé était là, car oui ces dames et pas que s'y sentant tellement bien (à l'abri d'un petit vent de sud, histoire de ne pas trop effaroucher vos mises en pli n'est pas J...…) avaient établi leur QG du moins pour la prise du repas. Repos pour les uns, visite du sentier menant au Pic de Cézy pour Jean Marie, Didier, Fernand et moi. De nombreux pics furent observés, le Cézy et les Arcizettes, le massif de Ger et ses sommets calcaires, la vallée du Soussouéou à nos pieds avec le Pic d'Artouste et le Palas fermant celle ci et aussi les premières neige vers 2400m. Mais le grand frère incontestable de la région se situait face à nous, plein sud, écarquillant les yeux et dilatant les pupilles de J. Marie, Noelle, Gisèle, Véronique, Alain, Didier, Josette, Françoise, Fernand et moi même jamais rassasié : le Pic du Midi d'Ossau. Sous la houlette de notre jeune doyenne je confis le gros de la troupe rejoindre le camps de base et pour 4 d'entre nous direction le Pic de Lurdé. Tout ce petit monde se retrouva aux cabanes de Cézy bien exposé, face au soleil où déjà quelques couleurs estivales apparaissaient sur les joues. Laissant totale liberté au groupe, le temps de visiter l'ancienne cabane et là stupeur, la moutarde me monta au nez (y'a pas que moi surtout ceux qui ont fait des efforts pour conserver cet édifices) la c...…….. humaine pour moi et bêtise pour d'autres dont la bureaucratie en est un des fruits véreux (spécialité française) c'est invitée jusqu'ici même, interdisant tous travaux de réfection d'un de nos joyaux que l'on rencontre ici ou là dans nos belles montagnes à cause du principe de sécurité. A ce jour les travaux pourraient être entrepris mais sous l'égide des architectes de France. Bon passons. Une course poursuite s'engagea alors pour rejoindre les compagnons qui avaient soudainement retrouver de la fraîcheur et leurs jambes de vingt ans dans la descente et de la joie en repassant pour la deuxième fois la fameuse corniche de Alhas. Adichats amics.

randonnée montagne

Vous devez être connecté pour poster un commentaire