Mission impossible au Grand Tapou

dj0064 Par Le 07/10/2018 comment 0

folder_open Dans Randonnée montagne

0

Au vu des inscriptions et ce dès le début de la semaine, rien que des pointures venaient remplir la fiche de sortie. Il ne m'en fallait pas plus pour appeler cette équipe : IMF Impossible Mission Force. Excusez du peu mais les rôles ont vite été distribués, à savoir. Le capitaine James Denis Phelps pas toujours très actif sur le terrain, Barney Joseph Collier le spécialiste de l'électronique, des explosifs et des contrefaçons, ancien de l'US Navy, Willy Didier Armitage le costaud de l'équipe, Rollin Luc Hand le spécialiste des maquillages en tout genre et enfin, une femme blonde de préférence mais une brune ferait aussi très bien l'affaire, soit disant fatale dans la série, Cinnamon Marie Christine Carter. Ces 5 personnes composant l'IMF avaient servit de stimulateur aux randonneuses et randonneurs désireuses et désireux d'affronter ce beau 3000 situé admirablement entre le massif du Vignemale et le cirque de Gavarnie, totalement inconnu des participants qui se comptaient au nombre de 17. 4 en rando montagne Gisèle, Philippe, Bernadette et Denise conquis par les lacs du Montferrat et 12 plus le capitaine en rando alpine voulant approcher les étoiles et ça c'est si peu de le dire, sentir l'odeur des nuages et prendre un bain de vapeur d'eau allongées et adossées contre le cairn sommital du Grand Tapou (n'est ce pas Marie Jo et Nathalie) sous les flashes des paparazzis.
La mission, enregistrée comme toujours sur une bande magnétique, et qui une fois écoutée, l'enregistrement de celle ci s'autodétruira dans les 5 secondes disait ceci : "Bonjour Mr James Denis Phels, votre mission, si toutefois vous l'acceptez , consiste à conduire avec 4 de vos agents les 8 autres personnes de l'expédition à savoir Philippe, Gérard, Marie Jo, Géraldine, Isabelle, Cathy, Evelyne et Nathalie au sommet du Grand Tapou et de contrecarrer les plans de Gisard et de ne pas le laisser finir sa course seul. Vous ou l'un de vos agents à qui il arriverait quelque chose et ne serez pas en mesure de poursuivre sa mission ou de la mener à bien, le département du CAF d'Orthez nierait avoir eu connaissance de vos agissements. Bonne chance Mr James Denis Phels.
Le rendez vous de 6h à la plaçotte semblait bien matinal pour certain au vu des déformations voir des démantibulations de mâchoires, les 2h15 de route amenant à Gavarnie puis à la cabane de Milhas par la RD 128 longeant le gave d'Ossoue étaient nécessaires pour terminer le cycle de sommeil de quelques uns ou unes. L'itinéraire passant par l'Espugne de Milhas surplombant le ruisseau de la Canau permet d'atteindre rapidement le secteur de la cabane de Lourdes. Puis le survol du ruisseau de Lécadé, le passage sous le pic Rond, le contournement du pic Pointu permet d'atteindre le 1er lac de Monferrat. Mais Gisard connaissant parfaitement la région, commençait à montrer quelques signes de marcheur solitaire refusant de nous suivre sur l'itinéraire amenant vers le Port du Pla d'Aube qu'il n'était pas question du tout de rejoindre en fait. Là nous laisserons nos 4 randonneurs montagne tout en leur montrant le parcours pour accéder aux lacs suivants, les autres continuant leur périple vers la haute montagne. Mais vers 2500m d'altitude, en ce qui me concerne, tous les voyants passaient au rouge malgré la pâleur de mon visage, c'était la panne sèche, défaut d'alimentation, les jambes ne suivaient plus, manque de vitamines A, B, C, D, E, K, ou PP ? Que sais je ? Par contre sur le terrain des pépées il y en avait, de véritables étoiles filantes. J'avais déjà atteint les cieux, les étoiles me tournaient autour de la tête. A la 3ème pause, le groupe se scinda en deux. Le 1er sous la houlette de Gérard continua à progresser sur l'arête est en direction du sommet. Quant au 2ème et à moi donc quelques munitions alimentaires furent prisent. Oh pas grand chose, 2 croûtes de fromage, un tros de pain et une compote ont suffit à recharger les batteries et ainsi j'ai pu finir l'ascension vers 14h30 alors que le 1er groupe y était depuis un moment. Le grand Tapou était vaincu, certains d'entre nous avait gravit leur 1er 3000, 3150 m pour être précis. Du sommet on pouvait admirer les hauteurs de Gavarnie, le glacier ou plutôt les bris de glace du Monferrat, le Montferrat avec ses belles faces est et ouest verticales et juste au dessus de la crête Pic Central-Monferrat la Pique Longue et le Clot de Hount. 15h il fallait penser au retour et entamer la longue descente mais avant, cerise sur le gâteau (moi qui ne pouvait rien avaler, elle m'aurait fait du bien celle la) un 2ème sommet à plus de 3000 s'offrait à nous, le pic du Milieu 3130 m et là on pouvait tous chanter en cœur : le Tapou, c'est tabou on en est venu à bout. La descente s'effectua au rythme de chacun pour retrouver enfin nos 4 RM auprès des voitures à 19h où une bête à cornes avait reniflé sous ma voiture que l'herbe sûrement meilleure y était plus tendre et plus grasse. Elle avait laissé sa signature sur la carrosserie. Bref ce n'était pas ma journée. L'équipe de Mission Impossible avait remplit son contrat. Merci à toutes et à tous.

randonnée alpine randonnée montagne

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
expand_less