Moundelhs, Chérue et Lavigne

Le 11/02/2021 0

Dans Randonnée

Moundelhs

Samedi 8 août. Était prévu initialement un week-end avec bivouac autour de l'Ossau avec ses 15 lacs mais tout compte fait, il s'est transformé en rando classique en raison d'une météo incertaine et surtout prévue orageuse. Alors je proposa à Didier, Evelyne, Jean Marc, Sylvie et Marie S une randonnée d'un jour empruntant une petite partie du circuit initial mais au combien belle à partir du Lac de Bious Artigues. Il est un endroit très sauvage au pied de la face nord du Pic du Midi d'Ossau où tout se conjugue avec le maître mot Moundelhs : cornes, col, lac, arête, doigt, cirque, brèche. Une courte mais rude montée dans le bois de Bious Artigues permet ainsi de tenir secret ce lieu de toute beauté avec un jardin anglais loin des foules bruyantes plus intéressées par le non moins joli parcours autour des lacs d'Ayous. Le cirque de Moundelhs apparait subitement au sortir du bois dans un décor minéral sous l'imposante muraille et majestueuse silhouette du Pic de Midi d'Ossau. Pour s'évader de ce lieu, quelques brèches permettent de franchir l'arête. L'une d'entr'elles sera traversée et ainsi permettre d'admirer cornes, doigt, et le minuscule lac. Un salut sera également fait à Jean Pierre à qui on ne manqua pas de respect malgré que l'on lui tourna le dos juste avant de basculer dans le verdoyant vallon de Magnabaigt. Ce changement de décor permit de projeter notre vision sur la très connue et courue crête Chérue-Lavigne et ainsi de visualiser le reste de notre parcours. Petite pause repas au Pic de Chérue où Jean Marc se rappellera longtemps d'une invasion de fourmis volantes et collantes, puis direction le Pic Lavigne où à nouveau un changement de physionomie de terrain, plus sportif celui là, s'offrait à nous. Le Pic Lavigne est un sommet fier de sa personne et demanda toute notre attention à la montée et à la descente, d'avoir un pied sûr et où l'usage des mains furent nécessaire pas seulement pour se gratter la tête, mais aussi pour franchir les quelques pas d'escalade menant à son sommet. Une fois là haut, la vallée d'Ossau se trouvait sous notre regard et on ne s'en priva pas de l'admirer . Le retour au lac de Bious Artigues se fit par le Col Long de Magnabaigt où la foule des grands jours, mois d'août oblige, contrastait avec notre randonnée quasiment déserte, sauf peut être les fourmis volantes. Magnifique journée et sortie sous un ciel bleu qui laissait entretenir tout de même quelques regrets quant à la douce soirée et la nuit estivale qui se préparait.
Denis.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire