Si j'étais magicien j'en ferai un collier de pierres précieuses.

Le 09/09/2018 0

Dans Randonnée

- "Pas douleur mais des images de lacs scintillants au soleil qui persistent…. Est ce grave ?"
- "Dur...dur en sortant du lit mais après le démarrage, tout fonctionne avec de superbes images dans la tête… surtout le Vignemale dans toute sa splendeur et en plus pas de tique ! Merci encore !"
-"Bonjour Denis. Grand merci pour ce week end si réussi. A refaire, là ou ailleurs. Merci à ta femme de t'avoir libéré. Adischatz."
-"Bonjour Denis, pas de douleur mais je suis un peu au ralenti, je pense surtout aux personnes qui ont repris le travail ce matin. Merci encore pour ce superbe Week end. A bientôt."
-"Salut, le retour à la civilisation est très dur… Après avoir profité de ce superbe spectacle tout au long du Week end, je te souhaite bon courage pour la reprise. Ca ne doit pas être évident. A bientôt pour de nouvelles aventures. Bises ensoleillées."
-"Tu es trop choupinou !! les jambes vont biens mais j'aurai pas aimé travailler ce jour. Très bonne journée à toi avec pleins d'images de montagne dans la tête. Gros bisous et merci encore."
-"Bonjour Denis. Remise de la fatigue et même pas courbaturée. Vais m'occuper des photos. Merci pour ce beau tour dans nos Pyrénées."
Voici les commentaires du lendemain de quelques personnes qui m'ont accompagné tout au long de ce Week end. Je pense que beaucoup de choses sont dites à son sujet. La randonnée se voulait d'abord énigmatique, le lieu avait était gardé secret d'où son intitulé, puis ensuite merveilleux tout au long de son parcours, plusieurs types de terrains et de paysages furent rencontrés et traversés, parfois aériens et sportifs. Je remercie les 11 personnes qui m'ont fait confiance puisqu'une seule avait trouvé la destination, et rend grâce au soleil et au ciel bleu, pour qui avec eux, la journée de dimanche pouvait se passer dans les meilleures conditions. Quant à moi je n'étais là que pour vous mettre sur la bonne voie et vous servir.
Samedi un départ à 9h de la plaçotte suffisait sous le soleil mais déjà, une perturbation nuageuse (annoncée un peu pluvieuse) pointait son nez du coté des Landes alors que celle de la veille finissait de s'avanouir sur le piémont et les fonds de vallée. Direction Cauterets, la vallée du Lutour et arrêt au lieu dit "La Fruitière". Les préparatifs allaient bon train, un petit café à l'hôtellerie de la Fruitière car certains venaient de loin : Saint Jean de Luz et même de Donostia. et nous voila donc partis, le sac bien arrimé sur le dos à 11h40 en direction du refuge d'Estom Soubiran que l'on atteignait vers 13h où le repas de midi fut consommé en plein air, sous le soleil jouant à cache cache avec les nuages. Après avoir fait connaissance avec Patricia la gardienne du refuge, une petite ascension par un sentier bien sympathique fut entrepris jusqu'au lac de Hount Hérède qui avait pris un air de Loch écossais. En effet, la couverture nuageuse s'épaississant lors de la montée, nous nous retrouvâmes juste sous la base des nuages une fois arrivés au lac. Avant de s'installer pour grignoter, papoter et cueillir des myrtilles (n'est ce pas Marie Pia), quelques points de repères furent visualisés car les traces de sentes se faisaient rares dans le secteur. De retour au refuge vers 18h, un brin de toilette pour les uns et une douche pour les autres furent pris, puis l'heure de l'apéro sonnait. Notre ami Didier que je remercie tout particulièrement pour sa "presence safe back gard" nous sorti une bouteille de sangria. Le repas pouvait être servit dans la bonne humeur et les rires, où une expédition nocturne en cette nuit de pleine lune fut évoquée au col de "l'utérus" mais les conditions météo en décidèrent autrement. Donc tout naturellement passé 21h comme des poules (remarque elles ne manquaient pas), dodo.
Dimanche matin, réveil 6h30, petit dej 7h, et 7h30 tout le monde était dehors devant le refuge, les premiers rayons de soleil commençaient à illuminer les plus hauts sommets et enfin il était l'heure de prendre connaissance du fameux collier de pierres précieuses. Pour cela, il suffisait de suivre le collier (sentier) depuis son pendentif, le lac d'Estom, et, en enfilade, émeraudes et saphirs (lacs) se présentaient un à un devant nous dans leur écrin. Lacs de Labas, des Oulettes d'Estom Soubiran, Couy, Glacé, Petit Lac du Col, Gentiane, d'Aspé, de Mailh Arrouy et autres laquets ou lacots couronnés de pics approchant les 3000m pouvaient laisser en nous de magnifiques images qui au fur et à mesure que le temps s'écoulait se transformèrent en réminiscence scintillantes. Quelques passages délicats seront franchis avec prudence comme l'arête descendant du pic Labas, l'accès au lac Glacé par son déversoir et la raillère provenant de pic d'Aspé. Mais que dire à l'approche du col des Gentianes. Le massif du Vignemale se dévoilait peu à peu avec ses 3000 légendaires : Grand Tapou, Montferrat, Cerbillona, Pique Longue, Pointe Chausenque et pour finir le Petit Vignemale encerclant le glacier d'Ossoue agonisant en cette fin d'été. Magnifique, grandiose, de toute beauté, superbe, les adjectifs "sublimitifs" manquaient pour décrire ce que l'on admirait tous. Même l'estomac avait du mal à nous annoncer qu'il était midi. La pause déjeuner s'effectua de 12h à 13h15. Quelques uns d'entre nous franchiront la brèche de Pouey Mourou et accédèrent à 1 pic anonyme que je dédie à qui vous le savez (voir mes comptes rendus précédents) que l'on appela le Pic du Fermoir du Collier de Pierres Précieuses, 2804m suivant les indications portées sur le GPS de Didier, point culminant de notre séjour permettant d'avoir une vue sur les sommets du Cirque de Gavarnie, du Pic du Marboré laissant deviner la coiffe du Mont Perdu jusqu'au Pic des Gabietous.Il restait alors à redescendre de notre nuage et les 1700m de dénivelé, heureusement les sacs à dos étaient un peu plus légers mais les têtes, tellement remplies de belles images en couleur, avaient du mal à suivre et semblaient vouloir prolonger le séjour une fois revenu au refuge d'Estom. Les voitures étaient rejointes vers 19h.
Merci à : Anne Marie, Béa, Didier, Geneu, Géraldine, Gisèle, Isa, Marie Pia, Marie Christine, Nagore et Sylvie d'avoir réaliser cette randonnée avec moi et surtout dans la bonne humeur pyrénéenne.
Lien vers les photos

 

fff

randonnée montagne

Vous devez être connecté pour poster un commentaire