Billets de joseph

  • LAC ISABE... "ELLES"

    Par Le 06/09/2020

    Chacun de nous se souvient de cette série télé,intitulée;"UN GARS...UNE FILLE'.

    Imaginez un peu une autre série que l'on pourrait appeler "UN GARS...SIX FILLES"...

    Eh bien,non,ce n'est pas une nouvelle "fiction" de nos chaines télé,mais bien du vécû.!...et je l'ai vécu.

    Bon,certains d'entre-vous doivent se dire;"Ouahh,la chance!qu'il a",  ou me plaindre..!,  ou bien  encore "prier" pour que..ça ne leurs arrives jamais.!...et encore.

    Au final,la journée a été trés agréable,chacun (es) ayant eu pas mal d'efforts a fournir,a eu fort a faire a gérer son souffle.

    Loin d'être anodine,la montée vers le "Lac Isabe"se gagne largement..avant d'atteindre ce bijou naturel,dans son écrin calcaire.La montée le plus souvent en sous-bois,avec ses 1000 m de dénivelé,dont 600 est  trés soutenue.Dsc04147 copie 1

    Le sentier le plus souvent caillouteux et roulant,se fraie au milieu de framboisiers ,de myrtilliers sauvages,et d'autres multiples plantes hautes,n'est pas aisé..

    Un petit "ressaut"apparaît aprés une bonne heure trente de montée,"exposée au soleil,nous arrivons sur un replat herbeux,annonciateur,par sa couleur verte,que l'eau n'est plus trés loin..

    Le bruit de son déversoir trahi aussi la présence de ce magnifique lac...turquoise,frais,mi-ombragé a 1925 m..Naturellement préservé dans son environnement calcaire gris, il y a foule aujourd'hui. 

    Les "connaisseurs" ne se sont pas trompés,malgrés quelques personnes,il y règne un calme et un bien-être récupérateur..!la pause pic-nic est bien venue et appréciée.

    Ce lac,au creux d'un "cirque" de roches, formé par la prestance de ces Pics; de la Ténebre, d'Isabe,ou encore de Sesques semble être comme "protégés" par ces géants..!

    C'est sur,les efforts sont bien mérités et vite oubliés devant cette beauté.Le ciel est d'un bleu royal,malgrés quelques brumes de chaleur qui commencent a déborder des sommets,annonciateurs d'un changement de météo.

    Qu'importe..! nous aurons largement le temps de descendre,et même de longer "les gorges du Bitet",avec son canyon,et son torrent  tourmenté.

    Agréable journée,ou chacun aura apprécié les passages en sous-bois d'Isabe. Magnifiques et autres "géants" de la nature,en ces hêtres centenaires,couverts de mousse verte fluo,et arborants par endroits un feuillage qui sans se tromper,annonce un changement de saison prochain...

    Revenons a ces "Dames"...Exemplaires tout au long de cette randonné exigeante (fayot..!),elles méritent mes remerciements et un peu (un peu) mon admiration.

    Ainsi,Merci et Bravo pour leurs courage a : Marie T ,Marie-madeleine ,Marie S ,( on va arrêter avec les Marie (s)...Je rappelle que "joseph" est mon prénom,et que je ne suis pas Charpentier...a moins que ce soit Menuisier..!)   Cathy ,Julie ,et Béatrice...Dsc04153 copie

    Avant de vous quitter momentanément,je me permet de saluer mon ami Claude Carrasse (je sais qu'il se tient régulieremment informé et lis tous nos articles...Alors;

    SALUT CLAUDE, portes-toi bien et salue nos amis "des cigalons" et les cadres de ma part..et on espere vous revoir aprés cette merde de covid..!

    Vous aurez les photos...quelque-part par içi

    Lien photos 2

     

  • Image 1

    Lac du MONTAGNON D'ISEYE

    Par Le 16/08/2020

    Le Lac du Montagnon d'Iseye,comme chacun le sait maintenant,a cette particularité d'être en forme de coeur.En fonction de son niveau d'eau,la forme du coeur est plus ou moins évidente.

    Encore faut-il prendre de la hauteur au sommet du Pic Montagnon,pour bien s'en rendre compte.Image 2

    Cette année,les contours du lac sont un peu confus ça,mais ne nous plaignons pas,on devine le sens de cette empreinte....

    J'été décidé de ne pas faire de commentaires,ni d'article sur cette rando,mais même si le sujet est "traité" chaque année (2017,2018,2019),il n'en demeure pas moins que les participants changent,et les occasions de bien s'amuser méritent bien quelques lignes et photos...

    Donc,pour être bref et complet,nous devions monter "un bivouac" autour du lac,mais les mauvaises conditions météo prévues pour ce week-end,nous auront contraints a ne faire qu'un Aller/Retour dans la journée.

    En tous cas,au final,on ne s'est pas mouillés,et on a bien ris... j'ai même appris un nouveau mot: Monozygote.Quel rapport avec le lac Montagnon...me direz-vous avec raison.?

    Ben,! justement,il n'y en a aucun...! mais ça m'a bien fais rire...!

    Si vous voulez en connaître le sens,deux options; Soit vous ouvrez votre Dico,Soit vous demandez a votre navigateur préféré, Soit,plus simplement vous demandez a M.José Reckebusch,quand vous la verrez...(Mariejo...,si tu me lis...!)

    Voilà,encore une belle équipe trés sympatique,pas nombreuse mais de qualité (comme souvent!) qui aura pris plaisir a gravir les quelques 1200m de dénivelé pour admirer ce phénomene. ( Je parle du lac,pas de Marijosé....quoique dés fois..!).

    Remerciant comme d'habitude les membres de ce dynamique et joyeux groupe; Fabienne,Véronique,Sophie,Marijosé,et Roland,Denis et bibi.

    Les photos(les miennes et celles de Sophie) ci-joint.

    Lien photos 2

    Lien photos 2

     

     

  • Dscn1716 1

    PICOS INFIERNO 2020

    Par Le 08/08/2020

    PICOS D’INFIERNO 2020. Saison II .

    Il y a eu une première fois en 2019 (article et photos sur le site), toute autant palpitante et sportive, mais celle-ci,cette année, aura marquée plus que nos esprits…nos membres aussi.

    Tout d’abord, nous arrivons la veille « aux banos de Panticosa » Vallée de TENA, pour nous éviter un départ trop matinal d’Orthez ou d’Hendaye .(Sophie).

    En plus, l’idée de monter un bivouac sur place semble  « sympa »tant  la météo annoncée est idéale...

    Sauf que le bivouac est strictement interdit sur le site, et seuls les « Vans » et Camping-Cars sont autorisés, et encore, pas n’importe comment…

    Après quelques instants de réflexions, nous décidons de quitter la station balnéaire et chercher un emplacement plus propice à notre camp.

    Nous trouvons non loin de là,un carré d’herbe suffisamment plat et tranquille pour nous poser. Nous sommes entourés par des Camping-cars, mais de notre discrétion étant « légendaire » peu de gens s’apercevront de notre présence durant la nuit.Peut-être quelques ronflements en plus...!.

    Il faut dire que nous avions diner au refuge « Casa de piedras » (pas terrible),et que nos ventres étant remplis, que faire d’autre que de dormir. Enfin, quand je dis dormir…c’est vite dis.La  nuit ventée et assez fraiche aura troublée notre sommeil (en tous cas le mien).

    Dès l’aube, nous plions nos affaires en silence pour ne pas déranger nos" hôtes sur 4 roues", et nous nous éloignons pour trouver un endroit ou nous pourrons prendre notre « petit-déjeuner », faire un brin de toilette et préparer nos sacs. Rien ne doit-être oublié pour cette dure journée; Pic-nic, eau, sac a viande, couchage…pas même les masques sanitaires (mesures sanitaires refuges).

    Un peu plus tard, ce petit groupe de 6 membres (il ne faut pas être plus pour les picos), s’anime, se réveille lentement devant les premières pentes, avec déjà les premiers rayons de soleil qui chauffent. Il est 7H30,et nous cheminons sur le sentier qui nous mènera au Col de Pondiellos et les Picos…

    Ça, c’est pour la théorie…sur le terrain, il en a été autrement. Pour faire court ; ce que je croyais être le « bon sentier »,en fait,il nous a amener presque au sommet du "Carmo-Negro" (3050m),bien loin et bien plus haut que le chemin prévu...

    Je me suis trompé et j’ai commis une erreur de débutant.J'ai eu trop confiance aux éléments extérieurs du terrain et pas assez vigilant…

    Je voyais bien que « quelque chose » ne collait pas sur mon GPS et mon Altimètre, mais je n’ai pas pris le temps de "poser le sac" pour bien vérifier le tracé…Désolé les gars,je serai plus attentif la prochaine fois....ou pas..!

    Si au début de la journée, nous hésitions sur le nom de ce fameux sommet,…Blanco ? Négro ?...,je peux vous assurer que depuis, chacun de nous connait son nom…et ne l'oubliera pas..

    Le tout fait que nous avons perdu prés d'1h30 et sommes redescendus près de 400 m pour reprendre le bon chemin.

    On décide alors de prendre des forces en consommant notre pic-nic, et j’en profite pour faire un bref Topo. Carte,et reglette sont de rigueur pour mesurer notre itinéraire restant..

    Il est prés de 13H,il y a encore7 kms a parcourir.

    Pour l’avoir fait l’année dernière ( Oui,je sais ce que vous vous dites.. !),je me souviens que la route est encore longue,difficile et semés de nombreux passages,tous délicats, aériens et « casse-gueule » a souhaits..

    D'abord, par de véritables Murs Verticaux qui se dressent devant nous, avec trés peu de prises « mains-pieds ». Des blocs de granits tranchants, surchauffés par le soleil, instables sous nos poids, nous déséquilibrants parfois. Des passages « aériens », le corps et le sac dans le vide pour contourner les rochers.Des pierres acérées , blessants nos mains et genoux, déchirants les fonds de sacs, des dalles rendues glissantes, polies par le nombre de passages répétés…et le manque d’eau qui va se faire sentir….Oui, je sais que la route va être longue encore…

    Il faut savoir si nous allons pouvoir continuer, ou envisager une autre option..

    « Je pense que c’est jouable, mais il faut partir maintenant et ne pas trop traîner… »

    Nous parvenons au Col de Pondiellos,et la seule vue des Lacs du même nom et celle de notre « Jean-Pierre » au loin, nous redonnes espoir et envie de poursuivre nos efforts.

    La victoire ne sera que plus belle…Dscn1709"A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire"

    Le premier "rempart" apparaît en même temps que le premier des Trois Pics…Impressionnants et imprenables. Pourtant, une « sente » se devine en progressant, pas évidente, mais toujours avec prudence il nous faut avancer…

    Par manque de temps (estimé),nous faisons l’impasse sur le "Pic Oriental" (après tout, nous avons presque gravi le Carmo- Negro…),pour nous réunir enfin au sommet du Pic Central. Aprés de gros efforts,et devant cette impressionnante "dalle grise claire", majestueuse a la fois,et craintive, visible de beaucoup de nos sommets pyrénéens et que chacun contemple,et imagine sa traversé.

    Impressionnante.. ? Pas tant que ça.. .On la traverse assez bien,sans aucune difficulté majeure..mais restons concentré...!

    On continue après une petite pause « photos ».La station de Formigal se distingue, tout comme l’Anayet, l’Ossau, La Gde Fache, etc…etc., de nombreux villages se découvrent,des  sillons d’avions dans le ciel apparaissent aussi.Bref,nous voiçi au sommet des Pics de l'Enfer,sur une longue crête qu'il nous faudra franchir tout a l'heure..

    Quelques randonneurs croisés,des" HOLA",échangés,et on redémarre.

    La descente aussi se devine, longue et inquiétante a la fois.Vivement le " Col d’Enfer" que l’on retrouve un sentier pédestre herbeux…et le ruisseau qui saura étancher notre soif..

    Quelques Névés içi et là, mais point de ruisseau pour remplir les gourdes...et le soleil qui cogne...!

    Ce moment arrive enfin a 17H00…aprés une longue descente,tantôt en crêtes,tantôt en devers,sur des pierres et rochers trés vifs...le Col et la délivrance,mais pas la fin encore. Je sais qu’il reste 2H a marcher..

    Vu l’heure, nous envoyons deux éclaireurs a l’avant, prévenir le refuge de" Bachimana", d’un possible retard du groupe, car les « forces vives »diminuent…a vu d’œil… !l’eau aussi.

    Evelyne et Didier seront chargés de cette besogne. Pour une fois,leurs « allures rapide » ne sera pas  réprimée…!.au contraire.

    Nous arriverons finalement 30Mn après eux, vers 19h30,assez tôt pour nous abreuver d’une grande bière et de prendre une bonne douche avant le repas de 20h15 (COVID oblige plusieurs services).

    Nous sommes tous fatigués, les pieds me font mal, chauffent,me brulent, j’en vois qui « galère » depuis longtemps et qui font preuve de beaucoup de courage..de souffrances cachées.

    Nous avons tous été au-delà de ce que nous pouvions endurer ce jour là. Les grosses difficultés étant derrière nous, il ne faut pas pour autant se relâcher,se déconcentrer. Il faut continuer a descendre….encore et encore.

    On distingue nos deux éclaireurs un peu plus bas dans la vallée, traversant un Névé…l’espoir renait..un peu.

    Interminable cette fin de journée, elle aura bien méritée son nom des Pics d'enfer..

    J'ai de plus mal aux pieds,au dos,je me questionne;"Qu'es ce que je f...içi.?

    Le bruit d’un ruisseau se fait entendre, l’herbe apparaît au milieu de cet environnement minéral,un peu d'ombre de quelques arbres..chétifs.

    Mon altimètre affiche 2400m,et je sais que le refuge se situe vers cette altitude.. on est sur un petit plateau et il nous faut contourner le lac de Bachimana, sur ses rives hautes,qu'enfin, le refuge apparaît au loin,au bord de ce lac,juché sur une petite hauteur.

     Nous mettrons 25mn pour poser nos sacs a l’entrée, et nous diriger vers l’accueil ou après l’application des mesures sanitaires, nous dévalerons un « CAGNON »bien mérité…et peut-être deux...Je sais plus.!

    Devant cette récompense si mérité,nous commençons a réaliser l'exploit.

    Si pour certains,cela ne représente pas grand-chose, pour nous,Randonneurs de Montagne pour la plupart, celà revient a avoir réalisé un grand évènement...pensez.! vaincre les Pics d'enfer..!!!

    Demain. ? Eh bien demain, ce sera une autre journée….de transition,de repos.!

    Nous récupérons nos voitures laissées au parking, irons déjeuner au restaurant au Pourtalet, et ce sera le retour…

    Nul doutes que je dois féliciter comme il se doit, et même un peu plus les membres de cette équipe.

    Vraiment un GRAND BRAVO et FELICITATIONS, non seulement a vous tous, qui avez puisés vos forces au plus profond de vous-même, mais aussi et surtout de m’avoir fait l’honneur et le plaisir de votre présence et amitié durable..

    Un grand "coup de chapeau (casquette) a toute l'équipe.!

    MENTION MERITE a ;

    • Sophie, qui a chaque moments a fait preuve d’aide et de soutien spontané.
    • Luc D, qui malgré son appréhension a ce type d’ascension et de terrain n’a pas démérité.Loin de là.
    • A nos deux « éclaireurs » Evelyne et Didier, bien méritant également.
    • Et enfin a « mon pote » leblou, qui anime de sa présence et de son amitié.

     

     Lien photos 2

     A très vite.. !

  • Dsc04011 copie

    BIVOUAC...! Grande FACHE..! et "Trés Bons Moments"

    Par Le 28/07/2020

    Lacs Cambales / Lacs Opales, Bivouac et Grande Fache...!

    Voila en quelques mots le résumé de ce week-end du 25/26 juillet dernier...mais ce serai "trés réducteur"et inimaginable de ma part,de faire aussi court .

    Il y a des "moments" dans la vie,qui comptent plus que d'autres. La raison? tient souvent a peu,mais certains de ces moments,restent suffisamment longtemps pour s'en rappeler.

    Ces moments là,..!Ceux que j'ai vécu récemment,le seront..!Dsc04028 copie

    Ces "moments" de franche amitié, de rigolades, d'humour et de fraternité,ces "moments",qui comptent, dans l'effort, la convivialité, mais aussi aprés, au dela d'une simple randonnée.

    MERCI déjà a ceux qui permettent que nous aussi,(encadrants) puissions nous rappeler de ces"moments" là..et continuer a être fier et sensible a vos "Merci"...en toute  simplicité..

    Mais,au dela de ces appréciations personnelles,je vais tenter de vous faire partager,par ce récit,(un peu long),ces fameux "moments là.

    Rien n'aurai été possible sans une météo idéale.

    Pas un nuage,(ou si peu),durant ces deux jours,mais aussi et surtout pendant le nuit..

    Point de vent fort,et une température nocturne acceptable pour bivouaquer.Voilà pour la météo..

    11 Gars et Filles,lourdement chargés (je parle des sacs..) en matériel,mais surtout en courage et volonté,pour partir a l'assaut de ce sommet (3005 m) si souvent entendu,et qu'une seule personne du groupe avait gravi jadis..(Henriette)

    D'abord scindé en deux groupes (pour des raisons personnelles),la première équipe de trois "éclaireuses" partie la veille de Cauterets, devait nous rejoindre aux abords du Lac d'Opale ...ou "par là"...

    Mais avant,il y a cette interminable montée du "Cayan","plateau Marcadau",tout autant pénible et long a monter,qu'a descendre,une vrai "torture"...la fatigue et le soleil écrasant du retour..interminable...!(En plaisantant,je me dis que celui qui,un jour met en place une navette "Refuge Wallon-Pont d'Espagne",va s'enrichir en rien de temps.

    Mais revenons a notre groupe.!

    Jonction est faite non loin de l'endroit prévu, au petit lac d'Opale. Le groupe de "3",ayant suivi le GR 10,jusqu'aux Lacs de Cambalès (2400 m),est redescendu jusqu'au Lac d'Opale (2260m).

    Chacun des groupes, ayant pris sa "pause pic-nic" auparavant, l'équipe de 11(et c'est pas du football), reconstitué, entreprend enfin, la descente au niveau du refuge Wallon,d'ou on prendra le sentier qui nous mènera demain vers le Col et la Gde FACHE.

    La fatigue, le soleil écrasant, le poids des sacs a dos,et la faim grandissante, tous ces éléments combinés,mettent a mal nos carcasses. On voudrais bien arriver au "bivouac" prévu autour du Lac de la Fache, mais c'est trop loin, trop haut...trop fatiguant..trop .

    Autant "jeter"nos sacs et monter notre camp dés que possible,avant que le soleil se couche....et nous avec.

    Un petit espace herbeux,relativement "plat",non loin du ruisseau du Marcadau",qui au passage nous a désaltérés durant ces deux journées,et servir de modeste "salle de bain",fera trés bien l'affaire..

    Au "passage"(encore),Ruisseau du Marcadau,qui est une des sources de notre Gave de Pau...C Q F D.

    Sur ce replat inespéré,bien vite,chacun organise son "espace" nuit. Tentes, Sursacs,Couvertures de survie étalées...tout ce petit groupe s'agite au mieux pour son bien-être nocturne.

    Ensuite,tout naturellement,un "cercle d'affamés" se forme autour d'une "table virtuelle",et les "bonnes choses",tout autant liquides que solides sont partagées...! Du boudin,saucisson,fromage,tourte aux myrtilles,et autre bons crûs circulent aisément.

    Si aisément,que j'en soupçonnent quelques uns,(es) de vouloir "alléger" leurs propres sacs....malin vous dites...?!

    C'est de ces "moments là" que je voulais parler au début de ce récit...c'est facile a comprendre.!

    Trop court,ces moments" !car le coucher du soleil laisse place a une réelle fraîcheur (nous sommes a 2260 m),et la fatigue aidant,chacun regagne peu a peu son "dodo"..!

    La nuit se passera,relativement bien et calme, agréable.

    Pour ma part,même si le sommeil a tardé a m'envahir, Je garderai en souvenir ce ciel étoilé de milles feux,sans aucune pollution lumineuse,permettant de contempler clairement;étoiles, avions traversant le ciel, et autres extra-terrestres..Non,je déconne..!

    En tous cas,encore "un moment" magique.!

    Au petit matin,non loin de 06h00,le camp se réveille doucement,sans grands bruits,chacun ayant plus ou moins bien dormis,on s'organise pour le "petit-déjeuner".

    Autre "moment" s'il en est..des plus précieux,de pouvoir réchauffer son café (C.B.D) ,et de savourer lentement ce réveil...Car c'est bien connu,"le Bougon n'est pas du matin..!".

    Alors,plus tard...plus tard encore...mais pas trop tard quand même, et aprés avoir "cachés" notre matériel lourd et inutile a l'ascension du sommet,nous voilà repartis,bien contents,et repus, pour une belle et grande journée.

    L'ascension de la "Grande-Fache",même si ce n'est pas un (gros sommet),n'est pas a la portée du premier venu.

    Chaque instant,cette montée,(et descente) demande attention et recherche constante du meilleur endroit a passer.Il faut sans cesse trouver une accroche Mains/Pieds franche et sure.

    Certes,il y a de nombreux "cairns",mais certains vous amènent sur des "arêtes aériennes", au lieu de contourner.Il faut sans cesse "chercher" le meilleur passage.

    ,tant a la montée,qu'a la descente.

    La Gde Fache se mérite....nous l'avons bien mérités...!

    Parvenus au sommet, (tous) c'est avec une grande joie,une grande émotion,pour certains,d'être parvenu malgré tout, a surmontés ses craintes et peurs, en immortalisant ce "moment" avec des photos.

    La descente sera trés concentrée,a de multiples reprises,quelques sacs a dos et "fesses" frotterons le rocher, mais l'essentiel est ailleurs. On l'a fait..!.

    Le reste de la journée,de la descente au parking est sans grand intérêts...quelques "regroupements",remplissages de gourdes (en eau...bien entendu..! ).

    Plusieurs kilomètres plus bas, chacun se change de vetements a l'arrière des véhicules.

    Le retour est là, l'heure tourne, certains "bossent" le lendemain,d'autres ont de la route Sophie,Didier bref,le week-end s'achève.

     Mais déjà l'envie de recommencer un autre " bivouac"ou randonnée revient,juste pour pouvoir vivre encore un "bon moment"...!

    Je termine juste,en remerciant le"trio"de vaillantes et courageuses "Randonneuses Montagne" (beaucoup de "euses") qui ont puisées leurs forces assez loin ..et bien sur,ceux et celles, qui m'ont accompagnés et assistés dans cette sortie,avec "mention" a Sophie...et Didier. (fayot).

    Merci et Bisous a toutes : Henriette, Marijo , Marie-josé, Marisa, Nono L, Sophie , et Luc D, Luc B, Didier C, René.

    Quelques chiffres et mesures tirés de ma carte IGN . Sur les 2 jours;  31.6 kms / Dénivelé Positif 2045 m et autant en négatif...

     

    Les photos sont "pêle-mèle" içi, de Nono,Sophie,Luc,et bibi..si vous en voulez d'autres,contactez-mi...

    Lien photos 2

    A BIENTOT...ADISHATZ..!

     

  • 1

    PARAMOUNDRAS..!Quésako.!?

    Par Le 05/07/2020

    PARAMOUNDRAS....! "Quésako".?

    Si ce nom ne vous évoque rien, moi non plus..,jusqu'a hier.!

    Alors,NON ,ce n'est pas le dernier long métrage de Disney..,ni un nouveau vaccin anti-Covid.., ni une nouvelle destination tendance de vacances....encore que..! Grace a notre aimable et charmante Sophie,(jeune recrue parmi les encadrants) au C.A.F, certains de nous se serons couchés "un peu moins ignares" ce Samedi soir...

    Sur le littoral Océanique,le long de la côte Basque-Espagnole,en partant de Fuenterabia (Guipuzcoa),et visible uniquement par marée basse,nous avons découvert ce site d'étranges "sphères de grés".

    "Formations rocheuses régulières et symétriques.Boules et cylindres de grés durs dans des grés tendres.Parfois localement bombées en "Poire",ou en forme de "tonneau" .

    PARAMOUNDRAS du massif de Jaïkibel,en forme de boules...(Selon Wikipédia).

    Voilà,pour le "coté" scientifique" de la chose. Sur un plan (plus humain),l'accés a ces curiosités,demande,outre de connaître les horaires de marées,et ne pas craindre "les épineux".

    Vous voila prévenus,les sentiers qui menent au bord de l'océan,sont relativement fournis en fougères hautes, jeunes Genets, et autres branchages "piquants"...aîe..!..Ouille!..

    Sophie aussi,nous avait prévenue et déconsellée le port du "short",malgrés cette belle journée estivale et la proximité de l'Océan...Que Nenni.! gare aux mollets..!

    Mais ces petits instants urtiquants,"n'ont en rien altérés la curiosité des 14 participants. Certe,le massif du Jaïkibel est connu et fréquenté pour la belle balade jusqu'au sommet,ou culminent des antennes-radars,mais bon nombres d'entre-nous ignorent la présence proche des Paramoudras.

    Coté "pratique",sur le terrain,a ceux qui sont habitués a cotoyer;Cimes,Cols et Sommets Alpins,le contraste est saisissant et sans comparaison.

    Le "vert" des Alpages,laisse place a un "Bleu"aux multiples nuances..,les Roches grises,ou blanches de neige,se changent içi en "Ocres" vifs et bigarés..!

    Au raz de l'Océan, autre symbole de notre beau département avec le Jean-Pierre, mon altimetre affichait "3"Metres..( Bonne occasion de le parametrer)..

    Sophie,pour sa 1ere Rando en "qualité d'encadrante",a su organiser et maitriser avec "brio"cette journée.Elle connait bien les lieux,pour habiter a proximité (Hendaye),mais cele n'enleve rien a ses qualités de guide,et c'est en toute confiance que le groupe a suivi..

    J'ai eu un grand plaisir cotoyer et l'entourer dans ses "premiers pas"d'accompagnatrice,mais,pour avoir fait de multiples randonnées avec elle, , je n'avais aucune crainte sur le déroulement de la sortie..2 1

    Faut dire aussi,que le groupe présent ce Samedi,n'avait rien de "débutants",et encore une fois,en mon nom, je tiens a souligner l'importance; d'une bonne convivialité dans chaque groupe, de moments d'humour,de partages et surtout d'entente parfaite, et de cohésion pour passer une agréable journée et conserver de beaux souvenirs...

    Je remercierais enfin;Toutes les charmantes et amicales participantes a commencer par Sylvie,Véronique,Noelle,Caroline (de retour),Fabienne,Marisa,Valérie (C-D) et bien entendu Sophie.

    Les "Mecs" charmants aussi,(mais sur un autre plan);Jean-Marc,Denis,Jean-Marie,Roland,Julian (C.D)..

    A bientôt pour d'autres articles sur nos belles randonnées,Alpines ou non..!

     

     

     

  • Dscn1605 1

    RAQUETTES ANAYET

    Par Le 28/03/2020

    Bonjour a vous tous. 

    Vraiment désolé pour le retard de publication de cet article,mais j'ai eu des soucis de connexion Internet...

    C'étais (probablement),notre derniére "Randonnée Raquettes" de la saison,car non seulement l'hiver 2020 aura été trés déficitaire en enneigement...mais une autre mauvaise nouvelle nous attendais,au lendemain de cette MAGNIFIQUE journée ensoleillée a souhaits.

    En effet,la rumeur disais que la France serai touchée par l'arrivée d'un virus venu de Chine...mais cela nous semblai loin encore...

    Dés lors,insouciants que nous étions,nous avons bien profittés de ce terrain grandiose du secteur d'ANAYET (aprés la frontière du Pourtalet).

    Malgrés quelques soucis de fixations de raquettes que l'une d'entre-nous a rencontrée,et mis ma patience a rude épreuve....d'autant que j'avais bien précisé les jours avant; "de bien régler vos raquettes chez vous..!."( comme quoi,c'est utile de faire de la prévention)...!:(...Hein M-A......nous avons pû effectuer une belle boucle originale a proximité du Grand ANAYET,et non loin de son Lac.

    Malgrés un peu de retard,dû aux nombreux arrêts "techniques de sangles" de raquettes défectueuses,nous somme arrivés finalement sur un "sommet-crête" au Pied du "Grandiose ANAYET""ou nous avons déjeunés paisiblement sous un soleil radieux....

    Emonsite 

    Trop tard pour aller au bord du Lac d'Anayet,alors,nous descendons le long des pistes de ski (fermées pour cause de début d'épidémie en Espagne),dans un calme inimaginable pour une station de ski,qui nous appartenais entierement ce jour là..

    Sans le savoir,mais en le redoutant un peu,nous étions les derniers randonneurs, avant un confinement général a l'ensemble des Pays Européens....et Mondial aujourd'hui..

    Depuis,le confinement s'est endurci....mais çà,je ne vais pas vous en parler (d'autres le feront mieux que moi....OU PAS!)..

    Voiçi quelques photos prisent,entre deux "bricolage de sangle",et qui refletent une trés belle journée avec des amis...(es),avec un manteau neigeux déjà "trés limite"...

    Merci et Bravo aux filles et aux garçons. (je vous laisse les reconnaitres sur les photos...

    Les " 3 Mousquetaires" qui m'ont "agréssées lachement",a coups de boules de neige..! alors que je les attendais sur le bord de la piste......ca m'apprendra a être attentif aux derniers....!

    Emonsite 2

    Ma vengeance sera ....a la hauteur de leur  "humour et  sympathie".....:)

    BON COURAGE A TOUS EN CETTE PERIODE DE "CONFINEMENT".!  Surtout,soyez prudent et prennez bien soin de vous...!

    joseph

  • CRÊTES SEDE DE PAN

    Par Le 23/02/2020

    Nous avions prévus Luc Ball et moi-même d'amener un groupe d'Amis randonner autour du Pic de Bareilles en passant par la Cabane d'Ibech, mais ce matin là, en arrivant au village de "Bilhere en Ossau", une barrière nous barrait la route d'accés, suite a un éboulement routier....

    Dés lors,il faut vite s'adapter et trouver un "plan B",a ce groupe de 20 randonneurs aguèrris et désireux d'en découdre avec les sommets et crêtes pyrénéens...!

    Les "crêtes de sède de Pan"  par les "cabanes desbordes et crambots" furent  approuvées par l'équipe. D'autant que sur ce secteur de Bielle / Chapelle de Bénou, ce n'est pas le nombres de randonnées qui manquent...

    Sur l'ensemble de la journée, rien de particulier a dire,si ce n'est qu'en ce 22 Février, nous aurions dû chausser nos raquettes a neige, mais depuis la mi-novembre, aucunes chutes de neige,n'est venue blanchir durablement nos belles vallées pyrénéennes et sommets....

    Donc,c'est en chaussures de rando "estivales" que nous avons parcourus ces belles crêtes de Pan, déjeunant au pied de "Mail et du Montagnon", sous un soleil d'été, température de 15°.

    Un sous-groupe de "11 affamés" a eu "des fourmis aux mollets juste aprés le casse-croute, et la vue et la proximité du "Rocher d'Aran" les a motivés a partir pour faire cette ascension, sous l'accompagnement expert du "blouuuu". (leblou pour les intimes...)

    Nous nous sommes regroupés au niveau du "Col d'Aran" un peu plus tard, et avons entrepris la descente aux voitures.

    Trés agréable journée, même si les conditions n'étaient pas naturelles pour la saison, nous nous sommes retrouvés entre Amis, entre Copains,et au final c'est ça l'essentiel....non???

    Je profitte, pour remercier Luc B  de m'avoir assister dans cette journée ( un peu éprouvante pour moi..!) mais qui a quand même permis de nous retrouver si nombreux...

    Je reconnais que, c'est difficile de limiter a un petit nombre de participants, et de se priver du contact et d'amitié que l'on retrouve chez la plupart d'entre-eux....

    Je ferai un "effort" la prochaine fois.....OU PAS..!

    Bon, plus sérieusement,! je remerçie tous le monde pour nous avoir accompagnés et fais confiance.

    Il y a beaucoup de monde a remercier,mais ils le méritent....Alors,je vais commencer par les "mecs" (une fois n'est pas coutume)

    MERCI ; Jean-marc B (toujours dans les bons coups), Roland N , Jean-Marie L , Luc..B..et   ( Luther).

    les FILLES ; Henriette L, Marie-josé R, Cathy C, Sylvie G , Fabienne N , Noëlle L , Evelyne R (avec un i) , Marie-Madeleine T , Géraldine L , Marie S , Anne-Marie I , (encore une marie...!) et Marie-André L , Christiane S (infatiguable...) , Marisa P, Diane M..

    Voilà, je vous dit "a une prochaine rando" ...

    Joseph.

    PHOTOS; Quelque part par içi......ou là ;   https://photos.app.goo.gl/3AivbqL7rmPKF7XT8

  • Rando-Resto IBARDIN

    Par Le 29/12/2019

    Seconde édition;

      "RANDO-RESTO", organisée cette année encore au "Col d'Ibardin".

    Ce col est habituellement connu pour ces multiples "Ventas Espagnoles", ou l'on trouve de nombreux articles détaxés....Alcool,Tabacs,carburants..etc....etc...et ou parfois,certains usagers sont frappés d'un mal mystérieux ....

    Le fameux "M.A.M" n'y est pour rien, car du haut de ses 320m d'altitude, on ne saurrait souffrir d'un tel mal...  NON, je dirai plutôt une sentation d'enivrement,un état d'ébriété ...qui frappe certaines personnes...On surnomme aussi cet endroit, "La montagne qui saoule"....allez comprendre...pourquoi.!!? En tout cas, nous n'avons pas été atteinds....quoique...!

    Mais c'est aussi un magnifique belvédere sur le littoral Océanique Franco-Espagnol,sur de nombreux sommets proches (Jaizquibel,Rhune,et autres Pena de Haya...),sans oublier la côte Basque et par grande visibilité celle des Landes.Dscn1479et d'une Mer de nuages....magnifique .!!

    Toujours est'il que nous avons profités d'une belle journée ensoleillée,même si un peu fraiche, pour cette boucle.Nous démarrons du dernier parking du haut(370m),par une petite montée d'une trentaine de minutes (idéale pour nous réchauffer),pour nous mener au sommet du "Mandale" (575m) (ou Mantalé),suivant l'accent...

    Puis nous redescendons bien vite au "Col des Poiriers" (220m),croisement de nombreux sentiers de randonneurs et vététistes,lieu trés fréquentés pour ces grandes possibilités de circuits.Nous nous élevons sur le sommet de la journée...le "Xoldokogaïna" ("xoldok" pour les locaux...Merci Sophie).Même s'il ne s'illustre pas par sa modeste altitude,(490m),il représente néanmoins un trés beau balcon ...

    Qelques minutes de pause,..un petit café,...un chocolat(C'est de saison...) et nous repartons au Nord,pour une longue descente,bien tracées de genets (trés piquants) et de fougères fanées...pour rejoindre une piste bitumée qui nous permettra de joindre le Lac (ou barrage) Xoldokogaïna,ou lac d'Ibardin.  S'en suit une belle "remontada"de prés de 300m,pour revenir aux véhicules.

    Pour les puristes des chiffres apprécieront; 11Kms /630m de déniv/ et quasiment 4h00 de marche / 2h40 a table....! et quelle table...!!!Dscn1509

    Mais l'important n'est pas là...!.Le plus important,a été de se retrouver entre amis randonneurs (je m'excuse pour ceux que je n'ai pas pû emmener faute de place au resto...),pour une journée symbolique,chargée d'amitiés,de jovialité et de sourires, a l'occasion de cette fin d'année...2019

    Certes, si la pratique de la montagne requiert une bonne aptitude physique et parfois du courage,il n'en demeure pas moins ; qu'une amitié sincère, un bon esprit de groupe, "alpin ou non",une confiance réelle et partagée, et une volonté a bien faire, sont de multiples gages de réussites et de plaisirs...qui comptent énormément..

    Il me faut nominer les élus (e),et les remercier une fois de plus trés cordialement ; Marie-Jo / Noëlle / Evelyne /Henriette /Véronique /Evelyne B ( a qui je souhaite un prompt rétablissement) / Christiane / Marie-Madeleine et Sophie (notre locale de l'étape..) et les Boys...; Didier /Jean-Marie /Jean-Marc / Denis....et le bab boy's.!

    Voilà,avant de quitter cet article,et de vous souhaiter de trés Bonnes Fêtes de fin d'Années et de bons Voeux de santé a tous (presque tous),je tiens a faire un "Clin d'oeil amical et complice" a mon ami Claude Carrasse...(je sais qu'il lis quotidiennement tous les articles du club...

    EXCELLENTE ANNEE 2020 A VOUS TOUS...

    Photos içi...ou pas ;   https://photos.app.goo.gl/6bFVbJueaRX62aBf6 (noircir Clic Droit, et cliquer sur "Acceder ...+

    Joseph.

  • Lac et Pic Montagnon d'Iseye

    Par Le 22/09/2019

    Le "Lac Montagnon"  (2005m), en Vallée d'Aspe, est classé parmi les grands sites des pyrénées béarnaises, a comtempler absolument.

    Situé au delà du petit village d'AYDIUS, ce lac en forme de Coeur est une beauté de la nature.

    A chacune des saisons, ce plateau élevé du Montagnon, est riche de beautés et de panorama environnants...

    Pour ceux qui veulent apprécier au mieux le contour de ce lac, ils leurs faudra prendre un peu plus de hauteur...jusqu'a un petit col, face au lac, a une petite dizaine de mêtres en plus, situé entre les deux sommets culminants que sont les;  Pic Montagnon (2180) a droite,et le Pic Mardas(2188) a gauche...Nous,nous choisissons de partir a droite d'abord, au sommet du Montagnon et c'est de la haut,qu'on se rend bien compte de cette merveille...!

    Cette journée commence sous un ciel trés incertain, menaçant et assez venteux. Nous étions tous au courant du risque de devoir mettre "la bache" sur nos sacs, et nos vestes de pluie....mais au final tout s'est bien passé.

    La pluie nous a épargnée, le vent a "plaqué" les nuages gris et lourds sur les versants Espagnols, et même le soleil s'est montré par moments...

    Ca monte assez raide dans un bois rendu humide par les précédentes pluies,mais aprés 35mn,on débouche sur des pentes ouvertes, herbeuses et moins relevées.On devine déjà le Col de Taillandère (1855) au fond,mais avant,nous faisons une nouvelle pause aux abreuvoirs des cabanes "Cure det cam"(1580),avec une bonne eau de source qui désaltère le bétails présent (chevaux,vaches... et autres randonneurs) a l'occasion...nous compris.!

    Le col...! aprés 1h40 de petits efforts,ou nous voyons mieux la barre rocheuse qu'il nous faut gravir pour atteindre le lac.Une ascension sur un terrain d'éboulis de pierres,de gravier instable et glissant, le tout dans une pente trés relevé, un sentier étroit, pénible a monter et soutenu....mais la "récompense",comme souvent,est au bout..! et se mérite. Dscn1378 copie

    Sommet du Montagnon, aprés un peu plus de 3 heures depuis le parking,  je constate avec plaisir que "le" groupe a bien marché !

    Nous prennons le temps de quelques photos,aprés avoir "checkés"au  sommet.. 

    Hélas,le panorama est assez bouché, on peut difficilement reconnaître les Pics alentours....Ossau, Anie,Trois rois, "Hans Abère".....etc...etc.! Nous ne pouvons rester plus longtemps en haut....le vent souffle trop fort et froid pour pouvoir dejeuner, et nous glace les membres...Alors,nous descendons en suivant la crête vers le Pic Mardas (2180),que nous atteignons 15mn aprés, que nous dépassons, pour, quelques mètres plus bas, nous poser au creux d'un petit col (sans nom), pour poser nos sacs,et ouvrir nos gamelles...

    Un bon moment de repos, a l'abri du vent, agrémenté de quelques apparitions du soleil, et surtout, pour " avoir bû un trop bon café" apporté par mes soins", "bibi", avec aussi quelques "patisseries" et douceurs , amenées par de gentilles randonneuses, c'est "CA".! qui donne du "baume au coeur", cet esprit de groupe, cette notion de partage, de convivialité, de petits plaisirs, de délicates attentions,de rires,....ET si c'était ça, le fameux...Esprit Alpin ?..en tous cas,c'était bien sympa.!

    Il nous faut maintenant songer au retour,qu'il est "dur..dur" le réveil pour ceux qui ont profitter d'une petite sieste réparatrice...

    Nous regagnons nos voitures en milieu d'A/M,sous un ciel a présent clair et lumineux....NOUS AUSSI...!

    Avant les (coutumiers mais néccéssaires) remerciements, souhaitons d'abord ;  " Bienvenue" a ANABELLE,qui vient d'intégrer notre club, et qui vient de Mt de Marsan...

    Vraiment MERCI a cette équipe dynamique , sympatique, volontaire,et soudée...! MERCI donc a ; Anabelle, Sylvie, Henriette, Noëlle, Evelyne, Marie-jo, Géraldine,Marie-André.... qui par leurs agréables présences féminine, ont mis un peu de douceur dans ce "monde de brute", et les  gars, dont ; Didier, Luc, Serge, Jean-marie, et Luc "alias" leblou.!

    A bientôt...!

    Joseph

    Photos ...ci-contre...non,ici.!

     

     

     

  • CASQUE DE GAVARNIE

    Par Le 08/09/2019

    Copie siteMagnifique balcon qu'est le sommet du "casque du marboré",un des mytiques 3000 de la chaine pyrénéenne...Encore faut-il parvenir au sommet.

    Je vais essayer de vous le raconter;

    Du "col des tentes" au "refuge des sarradets",ormi le passage du torrent qui en fonction de la saison,peut poser quelques difficultés (givre),ce début de journée (quoique bien avancée 09h30),commence relativement bien,sous une météo idéale.Notre groupe se compose de 10 montagnards ( je dis bien montagnards) car pour réaliser cette ascension,il faut être aguérri et endurant....ça aide.

    Ensuite,aprés le refuge,la montée se fait sur une large bande d'éboulis,instables et croulants sous nos pas jusqu'a atteindre  un "premier ressaut", d'ou on aperçoit mieux la "brèche de Roland".

    Mais,pour arriver a l'intérieur de cette brèche,il nous faut encore gravir et escalader un autre ressaut, sur une trentaine de mètres,et il faudra s'aider des mains...

    Aprés quoi,une petite" récompence" vient agrémenter nos regards...Une vue immense et imprennable sur une partie de l'Espagne,a travers un paysage tant minéral,lunaire, que de l'époque des westerns Américains...(je crois pas qu'il y ai eu des cowboys en Espagne...!)

    Il nous faudra descendre a gauche (cette fois) de la brèche,longer la falaise et se diriger sur la petite difficultés de la journée...le "Pas des Isards".C'est le "fameux" passage aménagé d'une chaîne pour faciliter grandement cette traversée sur une trentaine de metres...plus ou moins.!

    Ce passage,a été un des moments "les plus calmes" de cette randonnées..plus un mots...silence total....Inutile de vous décrire la scène.

    Chacun de nous étant trop occupé a bien poser ses pieds le plus stable possible...,et ou d'autres ont sû se "surpasser" dominant au mieux leurs craintes et autres angoisses..(pas de noms!)

    Certes,il impressionne beaucoup de loin ce passage,mais il est franchissable sans problèmes,pour qui ne souffre pas de vertige,et par temps sec..

    Puis,(si on peut dire),le sentier,se relève,assez raide au début,puis une longue transversale nous amène a un croisement,toujours sur un terrain d'éboulis,de pierrets croulants ,instables,agrémentés çi et là de barres rocheuses et ressauts...a escalader.

    Au contour d'une barre rocheuse,et d'une ultime ascension relevée avec "prises de mains" multiples,le sommet se dévoile enfin avec la vision d'un "gros cairn"...et là,....comment dire..!, c'est tout simplement grandiose, saisissant,la dernière et "belle récompense" est a nos pieds.

    Un belvédère de 3000,tous aussi mytiques les uns que les autres avec en vrac (oui je sais ça se dis pas!); Le massif du Vignemale,le Taillon,petit et grand Astazou,Mt perdu,canyon Ordessa,Gavarnie,Néouvielle.....etc.....etc   que du "lourds".!

    Quelle n'est pas notre frustation de ne pas pouvoir rester plus longtemps sur ce "balcon".! Nous devons envisager le retour,car l'heure avance (nous avons mis 4h,pour arriver,tranquilement en haut),et nous avons de la route a faire....

    Retour par le même chemin,plutôt sentier,et de préférence "le bon",car,de multiples "cairns" jalonnent le terrain,et avec autant d'attention a la descente pour pas subir de désagréables glissades...!

    Enfin je vais réellement remerçier l'ensemble de ce sympatique groupe,avec "mention" a ; Cathy,pour avoir surmontée son appréhension et ses craintes au "Pas des Isards"vraiment..BRAVO! ..

     Aux autres filles tout autant méritantes et courageuses (dont Sophie et M-Christine venues de la cote-Basque),Evelyne, Sonia ,Henriette , Monique, et les garçons ; Didier ,Jean-Marc et bibi..!

     MERCI a tous.. Oui, MERCI a ce groupe bien sympa,et a l'ensemble des randonneurs en général.

    Grace a leurs comportement exemplaires,et leurs engagements sans limites,ils contribuent au plaisir de passer "une belle journée en montagne"....!

    A bientôt..

    Photos sous ce lien.

  • PENA DE HAYAS 2019

    Par Le 03/09/2019

    Las Penas de hayas,ou familièrement appelées "3 couronnes" reférences aux couronnes dentaire....certainement,mais vues d'en bas.!

    Pour cette deuxième édition notre petit groupe de 10,n'a pas eu la chance d'apercevoir l'Océan,ni son littoral,comme nous l'avons eu l'année derniére...(photos sur le site du C.A.F)

    Qu'importe,nous avons eu suffisament le temps d'accomplir cette boucle en partant du Col elurretxe (490m).

    Si la longueur et le dénivelé  sont de peu d'importance,il n'en est pas moins des passages techniques,de deux derniers sommets que sont;l'Erroilbide et le txurrumurru (a vos souhaits...!).

    En effet,quelques petits moments de prises de "mains et de pieds",neccessitent d'être vigilants et appliqués..

    Ce fut le cas pour l'équipe,dont notre doyenne Gisele,et une nouvelle future recrue Anabelle,ont trés bien gérées ces moments là..

    Ce parcours,même s'il est classé "N2" en rando montagne,permet malgrés tout de se "mesurer" a la paroi,pour connaître ses possibilités dans divers terrains qui pourront venir dans d'autres randonnées.C'est un bon "terrain de jeu",et d'apprentissage.

    Bien sur,le meilleur apprentissage d'escalade,reste encore la pratique de la S.A.E,mais sur le terrain,les 3 couronnes,....c'est bien..!.

    Comme a chaque fois,un énorme MERCI au groupe;Gisele,Anabelle,Sophie,qui ne manqueront pas de revenir nous voir...,Evelyne,et Didier,Jean-marie,Benoit,Christian,et Leblouuuuu,qui m'a bien aidé.

    Les photos ;https://photos.app.goo.gl/9MZrXXhQTBhDNFeCA

     

  • PICOS D'INFIERNO

    Par Le 07/08/2019

    Les "Pics d'Enfer". Rien que le Nom,pose questions et intérêts...ou pas.!    Nous,...on s'y est intéressés,  et on a été voir de plus prés  (beaucoup plus prés),..!      Dscn1228 2

     

    Je vous fais grâce du trajet en voiture d'Orthez au banos de Panticosa,sans grand intêret...

    Nous partons autour de 08h30 en ce beau lundi 5 Aout des bains de Panticosa (1640m),avec comme objectif l'ascension et la traversée des "Pics d'Enfer", puis la descente au refuge Bachimania pour y passer la nuit.

    La montée débute relativement tranquille, sur un sentier bien marqué, mais qui prends vite de la hauteur...Plusieurs pauses seront bienvenues pour se désaltérer et souffler un peu ( la journée promet d'être chaude et longue....)

    Le terrain se compose de gros blocs, de gravier, de pierres qui rendent cette montée assez pénible et monotone...on devine le "Col de Pondiellos", mais il est dur et loin à atteindre..(2810 m)

    Finalement, aprés 3h30, nos efforts sont récompensés et du Col, nous apercevons tous les "Lacs de Pondiellos", mais surtout,les fameux Pics que nous aurons plus tard à gravir....!

    Le sentiment dominant sur cette (randonnée), et qu'il plus "facile" de traverser les Pics (quoique de petits passages trés trés  délicats), que d'y monter et d'en descendre.

    Je m'explique;

    Pour arriver aux sommets, par la " Brecha del Infierno"(2955m), il faut "escalader" un haut "mur" quasi vertical de plusieurs dizaines de mètres avec peu de "prises" et un "GAZ" certain... Idem pour la descente au Col d'Enfer où une "attention"de chaque instant est vitale.

    Sur les 9 heures que nous avons mis pour faire la boucle, comptez "4" bonnes heures d'"extrême attention"...!

    L'arrivée au refuge a été une belle délivrance, avec le réel sentiment d'avoir accompli "quelque chose de sympa"....et de physique.

    Les photos ne rendent pas bien les pentes et vides, mais on devine les difficultés et toute la  vigilance à tenir.! et imaginez aussi ces passages où aucune photo ne sera prise...

    Nul doute qu'une pratique certaine de la montagne et de l'escalade est utile pour accomplir cette sortie. Les 5 participants présents possèdent cette technique et courage..

    Luc, Didier, René, Philippe et notre "vétéran" Jeannot ont bien appréhendé ces moments là, et franchement,! BRAVO à eux.!

    Je vous laisse regarder les photos,qui parlent d'elles même....;

    Lien photos 2

    Amitiés.

    Joseph

     

  • Dscn1145

    SENDA CAMILLA 2019

    Par Le 15/07/2019

    Du 8 au 14 Juillet dernier,un groupe de 10 randonneurs,dont je faisais partie a accompli  la totalité du "Senda Camilla".

    C'est quoi la Senda Camilla"?;  Un peu d'histoire...

    Le sentier de Camille (Ours Camille) est un parcour en boucle de 104 Kms, qui vous permet de découvrir l'intégralité du "Parc Naturel des Vallées Occidentales" à savoir le versant "Aragonnais des Pyrénées" et le "Parc National des Pyrénées Francaises" en vallée d'Aspe...

    Au cours de l'histoire malgré la frontière qui les sépare, les hommes ont créé des chemins pour partager les Estives en montagne.

    Ils les utilisaient aussi pour faire "du troc", contrebande, chasse, chercher du travail, se protéger pendant les guerres, ou rendre visite à des parents immigrés....

    De nos jours,ces chemins nous conduisent dans un milieu naturel et sauvage, dont les Ours des Pyrénées comme "Camille" connaissait bien les "passages" et les "Cols". (Extrait tiré du livret accompagnant la carte)....Je rassure, on n'a pas vu d'Ours...!

    Mais revenons à nos "braves randonneurs" qui je dois dire ont été bien vaillants pour "endurer" ces 7 jours d'efforts continus, avec un premier jour sous un orage de montagne et une pluie battante, drue, toute l'aprés midi,,,un lendemain un peu moins"arrosé" aussi, et enfin, un grand ciel bleu et une chaleur estivale mais assez supportable à ces hauteurs là...!

    "Point d'Orgue" de ce parcours,l'ascension de VISAURIN (2700m) qui, même si ce n'est pas l'"Everest", a été gravi par nos "vaillantes et vaillants", avec un hommage certain à Gisèle et Marie-josée qui ont ont su aller chercher tout le courage pour arriver au sommet...et les autres aussi,moi compris...!

    Quelques chiffres avant de remercier ce petit groupe...;  6380 m dénivelé positif....et 6520 M en Négatif. 8 à 10 heures de marche quotidienne et quasiment 105 kms...(Un mini GR 20),pour ceux qui connaissent.

    "Merci à chacun de vous: Gisèle, Cathy, Marie-josée, Dominique, Akri, Isabelle, Marie-Pia, et Didier,  pour votre courage, vos efforts au quotidien, votre bonne humeur votre convivialité, votre confiance et votre Esprit de groupe, qui a fait que ce séjour soit réussi et donne envie de continuer à encadrer bénévolement d'autres belles randonnées"

    Amicalement,

    Joseph

    Lien photos 2

     

     

  • Pic Cherue

    Par Le 18/05/2019

    Juste quelques lignes pour ajouter des photos prisent lors de notre randonnée au "Pic Chérue",et pour illustrer le "Topo descriptif" que notre ami Frédéric a si gentiment fourni a notre webmaster; Jacques.

    Au cours de cette rando,une peu longue et bien pentue dans une forêt dense de feuillus, notre beau groupe de "16 membres" a atteint le plateau et la "cabane de Chérue" (1810m),non sans peines pour certains...et avec un sourire non dissimulé pour d'autres...:

    La récompense ne se fait pas attendre, car tout au long de cette journée, nombre d'Isards et Marmottes ,allons aperçevoir....

    La Flore n'est pas encore trés présente sur ce plateau herbeux,car il faut dire que la neige s'est retirée il y a peu, laissant même encore quelques "névés" que nous avons (pour certains) eu plaisir à glisser dessus a la descente....

    Non,!  vraiment,une belle journée, si ce n'est que nous ne saurons jamais (peut-être), l'emplacement exact du "Pic Palas"dans le lointain ...et la présence ce "vieil Isard" , seul, dans les sous-bois...???..!

    Mais l'essentiel n'est pas là....MERCI à nos "vaillantes et charmantes dames";

    Cathy, Akri ,Marie-jo D ,Henriette ,Marie-madeleine ,Lydie ,Ginette (nos deux débutantes....au club! ),Marie-Josée ,Bernadette ,Géraldine,Marie-paule...(beaucoup de Marie...),Evelyne...

    Et a nos valeureux gars; Luc, Frédéric,Jean-yves,..et "Bibi",pour sa patience légendaire, son immense "savoir",et surtout, sa Grande modestie !!!!....Hum,Hum..!

    ALLEZ,! GRAND MERCI a tous et toutes et comme on dit par içi, Adishatz!.et d'içi là...."Portez-vous bien"!

    Les photos; https://photos.app.goo.gl/azKESrddPFn7iG1b8

  • ORTHEZ 1 / LISBONNE 1

    Par Le 19/04/2019

    MATCH   RETOUR...

    Il y a presque un an,nous sommes partis, "11" d' Orthez et de la région Parisienne, tous "Cafistes",au Portugal, ou un accueil digne de V.I.P nous été réservé...par diverses personnes et plus particulièrement par notre hôte; JORGE. Lequel a su durant ce séjour de plusieurs jours, nous faire connaître une petite partie de son beau Pays..!

    J'ai relaté ce beau séjour au cours d'un article précédent...

    Nous devions cette année, "rejouer le match retour" chez nous, mais le défi semblait difficile a relever, tant ils avaient mis la "barre haute", a l'Aller..!

    Néanmoins, c'est durant la semaine du 30/03 au 06/Avril dernier, que nous avons accueillis nos Amis Portugais et Cafistes pour la plupart, en ce lieu magnifique qu'est le "Cirque de GAVARNIE".Plus précisement, au "refuge du gypaète".

    Tous ce petit groupe de 10 participants,a d'abord été reçu Samedi soir, par la plupart des personnes présentes (au match aller),qui, pour l'occasion avaient faits le déplacement au refuge. Gisèle,Nicole,Diane,Alain, Didier,Pat,Dominique,Luc,et moi-même, étions ravis de les revoir, et nous avons pu échanger nos sentiments devant un copieux "diner",L243augypaete préparé avec soins par Olivier et son épouse,dont je profite pour remercier et féliciter sincèrement pour leur sympathie,disponibilité,et bonne humeur...

    Nos amis "lisboetes",avaient de multiples attentes et questions,notamment sur un besoin évident de formation aux Techniques Alpines, du fait de leurs capacités a vouloir être autonome, ou encadrer de futurs éléments au sein de leurs clubs respectifs...Cramponnage, Encordements, Corps-morts, et autres Main-courantes, de multiples techniques ont été enseignées par notre guide Pro et ami Nogue Henry,dont la dextérité,le sérieux,le professionnalisme, et la bonne "humeur légendaire" n'est plus a démontrer...au "Pays des TOYS"..!

    Lundi et Mardi furent consacrés a des cours d'évolution en milieu montagnard,sous une météo relativement clémente, mais ou le manque de neige s'est fait ressentir,nécéssitant de monter en voitures a la station de ski, pour pouvoir pratiquer.

    Recherches de D.V.A en conditions réelles, sous chronometrage, Arrêts avec ou sans piolet, Harnais, Noeuds, etc...etc...ont été exécutés et répétés au cours de ces journées, répondant ainsi de façon personnelle ou collective aux questions pratiques de tous...Une demande d'harmoniser les différents types de mise en sécurité étais surtout l'attente première de ce groupe.

    Tant de "méthodes"et "façons de faire" que tous utilisent parfois a tort,étaient au centre de débats commun....

    Ainsi Henry a su répondre a chacun, sur la necéssité d'adapter une bonne pratique des mesures de sécurité..!même si la plupart des montagnards présents,n'en été pas a leurs "premiers pas",la majorité ayant déjà pratiqués a travers plusieurs massif montagneux...Européens ou International...

    Mercredi et jours suivants,ce petit groupe,encadré et accompagné de Luc,Jeff, Pat et Domi, a pu mettre en oeuvre les différentes pratiques alpines, au cours de quelques ascensions et autres randonnées locales..

    Pour ma part,j'ai dû quitter avec regrets ce stage,des Mardi matin, pour raisons médicales, Mais par "les nombreux retours" que j'ai eu, je sais que nos Amis Portugais sont rentrés vraiment contents et satisfaits de ce séjour....

    Nul doute que nous nous reverrons "mes Amis"...pour "la belle"...!

    Amitiés et remerciements a vous tous.

    Joseph.

     

    Lien photos 2

     

     

  • Col des Moines

    Par Le 07/04/2019

    Col des Moines depuis la station de ski "ASTUN"51715m) en Aragon.Espagne.

    Malgré un enneigement largement déficitaire en cette saison,et l'exposition des pentes a gravir,nous avons quand même chausser nos raquettes au niveau du "Lac Escalar" 2000m).Le lac entierement gelé,au point qu'un membre de notre groupe a "braver"l'épaisseur de cette glace et a traversé ce las de part en part...se sentant (peut-être) une âme de "moïse"....quoiqu'il en soit,il a remis ça au retour aussi...! Nous,plus "sages",avons suivis les traces existantes,et contournés par le bord..

    Dans une neige lourde,trés collante,fatigante,et parfois même désagréable a fouler....de vrais blocs d'amas de neige collés sous nos pointes....,voila ce qui a composé la plus grande partie de cette randonnée....

    Mais la récompense arrive bien vite,quand au fur et a mesure de l'arrivée au Col,se découvre peu a peu notre Jean-Pierre...Grand,  Majestueux?  Immense de contraste de ses couleurs brunes sombres,dans ce paysage immaculé de blanc...C'est GRANDIOSE....carrement....!

    Nous continuons a grimper depuis le Col,au sommet du "Pis d'ASTU"(2270m),pour avoir une vue a 360° , Imprennable...Dscn0874 2

    Tous ce petit groupe a pû s'ébahir devant ce spectacle,se congratulant chacun pour être arrivé enfin en haut...( je brode un peu...)

    Aprés une pause-repas bien méritée,sous un soleil bien généreux et quasi sans vent,nous avons entamés la descente......

    Vous devinez tous la suite,alors a quoi bon la "narrer"....la descente....!

    Merci donc a ; Nos deux "nouvelles" au Club,mais pas en rando....; Evelyne et Sylvie, Henriette, Denise,Bernadette, Géraldine, Marie-Paule, Cathy, et Jean-Marc,Luc, Jean-Yves,Frédéric....

    OUI,je sais! la rando date un peu,mais on fait ce qu'on peu..!    "On est pas aux pièces"...?

    Les photos ici;     https://photos.app.goo.gl/mQQWtWuDnQPMeVpe8

     

  • REFUGE POMBIE RAQUETTES

    Par Le 10/03/2019

    Hier,(Samedi 09 mars),il fallait être un "poil" veinard,pour "passer" dans la petite fenêtre météo calme de ce week-end perturbé....et  nous...,on l'a été.!

    Eh oui,!,il fallait "oser",et nous avons "Osés" se fier aux prévisions plus ou moins optimistes météorologiques.

    Dscn0850

    Météo a part,c'est tout de même sous un ciel majoritairement "baché",que nous avons évolués en raquettes dans ce grandiose "Cirque d'Anéou",immense terrain de jeux,Hivernal et Estival....

    Nous,cette fois,nous avons choisis de ralier le refuge de Pombie (2150m) depuis la cabane Araille 1700m).

    Pas grand dénivelé,(env 450m avec une moitié de cretes Moustardé),mais une montée soutenue, avec une neige lourde,collante,ce qui nous a bien vite "chauffé" et mis en conditions nos muscles engourdis par la durée du trajet en voiture.....

    Malgrés le peu de visibilé générale,lors de toute la montée, a l'arrivée au refuge, nous avons eu droit a de belles éclaicies, mais pas suffisantes et durables, pour découvrir entièrement "notre géant local" le Jean-Pierre...

    Pas bien grave,l'important est ailleurs Non.? La satisfaction totale de ce petit groupe,d'une journée sympa, sans rafales de vent annoncées, sans pluie...a suffit a tous.

    Tous.!...les voilà...: Babeth,Cathy, Nicole, Nadine,et René

    Pas nombreux,c'est vrai, mais parfois, il est appréciable d'accompagner un petit groupe, harmonieux,et vaillant comme ce fut le cas encore hier.!

    Voici les rares photos,compte tenu du peu de visibilité,et comme chacun connait aussi ces lieux....! 

    Lien photos 2

     

  • RANDO RAQUETTES

    Par Le 10/03/2019

    Rando raquettes

    C'est avec quelques jours de retard, (difficile parfois de gérer son planning de retraité...!),que je vais vous parler de cette journée de raquettes.

    Assez brièvement,car ce n'est pas le premier article consacré à ce magnifique site au dessus de LESCUN.

    "Valeur sûre" s'il en est, le superbe cirque de Lescun, et notamment les célèbres aiguilles d'Ansabère ont été le théâtre de notre balade.

    Trés belle et douce journée en ce samedi 02/mars où la neige fut encore généreuse malgré ce grand redoux et les quasi trois semaines de beau temps....

    Site ludique, agréable à parcourir en toutes saisons, sans grand risques, et pas trop éloigné. Tout le "monde" connait ou a entendu parler de cet endroit, et moi-même,j'aime  y aller de temps à autre.

    Voici donc,le moment de remercier les participants, avec pour la première fois la venue de : Marie-paule et Jean-yves qui rechaussaient des raquettes depuis fort longtempset qui ont été largement à la hauteur de cette "boucle" passant par la cabane Pédain pour rejoindre celles d'Ansabère.

    Les autres membres (non moins déméritants..!); Henriette,Babeth,Marie T,Marie-madeleine,Jean-pierre,et Benoit...

    MERCI à eux tous,en espérant les revoir trés bientôt sur nos pentes....

    Lien photos 2

     

     

  • Article 1

    Raquettes au Col de Jaüt...en boucle.

    Par Le 18/02/2019

    Article 2Cette fois-çi,je me permet d'ajouter ce billet et ces quelques photos au nom de Pierre D, qui a été notre "Grand Maître" durant cette MAGNIFIQUE journée d'hier.

    Que dire?! Nous étions 15 au total au départ du Port de Castet, 880m,(au dessus de Louvie-Juzon),en cette magnifique journée ensoleillée et douce,voire même un peu chaude pour la saison a cause d'un leger vent de Sud.

    Mais finalement,personne ne s'est trop plaint,tant nous avions tous "besoin" de faire claquer nos raquettes sur une neige tant attendue...

    Le topo de la rando va etre assez"succint"..,les initiés pourront toujours aller sur le web pour plud de détails..

    Piste en partie seche jusqu'a 1150m ou nous avons "chaussés"..Pause a la Cabane ESCALA,(environ 1360m) aprés 3.5 kms et plus de 450m de denivelé,mais dans une pente progressive et douce .Le paysage envirronnant est impressionnant de grandeur et de beauté....

    Nous repartons pour  le Col de Jaüt que nous atteindrons autour de midi,soit prés de 3 heures aprés le départ du Port.

    Le Col de Jäut,se présente comme un immense terrain dégagé des pentes et des sommets alentours,ne présentant ainsi aucun risque immédiat en cas de coulées ou autres.

    Avec cette belle journée,nous avons déjeunés sur une pente herbeuse en partie "en terrasse",qui nous a bien plû.

    Chacun profite de cette pause a sa façon (sieste,..soleil,..carto,..pour certains,.. ou farniente...tout simplement.!

    Allez,l'heure du départ est donné par Pierre.On continue la boucle,qui nous fera revenir aux voitures, par; une brêche /col avant la "cabane de Lagouare",traverser en descente un trés joli sous bois,pour déboucher sur un plateau ou se situe la "Cabane Couscoulla"(1350m), et une grande descente a travers le "bois de Seque"...Ou nous arriverons enfin, aux véhicules, non sans une petite délivrance...Pas évident ces longues descentes en raquettes..! 

    800m environ de dénivelé, 12kms,et quand on aime,on compte pas le temps...!

    Je me permet encore de remercier tous les participants,et surtout la "cadette" de l'équipe; Claire,qui nous fera encore la joie de ses prochaines présences..

    MERCI donc a ; Géraldine,Nicole,Henriette,Françoise,Bernadette,Marie-André,Marie-Madeleine,Marie-Pia,et Claire (c'est déjà fait!) et David,Jean-Pierre,Frédéric,Jean-Marc,Pierre et bibi.

    Photos aqui;Article 2     https://photos.app.goo.gl/MeRBNaaGTxJYuHK39

     

  • Cabanes Ansabere / Pedain

    Par Le 27/01/2019

    Dscn0775 2Dscn0779

     

    Tres difficile de déterminer une randonnée pour ce samedi 26/01, compte-tenu des précipitations méteo passées, présentes et a venir D'autant que le niveau maximun B.R.A ( Bulletin Risques Avalanches édité par Météo-France) a atteind ce vendredi ( 5+).  Avec Luc,on s'est bien concertés au cours de la semaine, attendant les ultimes prévisions,et a notre grand étonnement, nous avons eu une "fenêtre " météo idéale pour Samedi...

    Direction secteur "Ansabere" pour une rando raquettes, la première de ce début d'hiver. Notre petit groupe (petit...mais costaud!) de 8, arrive au niveau du "pkg de Massoussa",car la piste demeure entièrement enneigée, même si un membre du groupe l'a vue "Noire"..!

    Nous chaussons nos raquettes avec plaisir, sous un ciel bleu,sans vent, avec la promesse d'une belle journée.

    Pour avancer dans les quelques 50 cm de neige fraîche,et faire la trace,nous faisons des "relais" en tête , ou tous le monde participe...C'est le meilleur moyen pour  ne pas trop se fatiguer. Quelle joie de "tracer" sa route,sur une neige vierge de toutes marques...être "les premiers" a fouler cette poudreuse...!

    Aprés 3 heures de plaisir, nous arrivons aux Cabanes d'Ansabère, quasiment recouvertes de neige, sous un ciel "bleu azur",et en paysage les magnifiques "Aiguilles d'ansabere","le col de pétragème",et tous les autres sommets environnants, Chourique, Crêtes,plateaux...etc..

    12h20,On fait quoi?, Aprés un petit ravitaillement a la "cabane des privés d'amour", on décice de continuer la "boucle" vers la cabane Pédain, a un petit kilomètre.Mais a travers le bois, toujours dans une "neige molle" ou même avec nos raquettes, nous nous enfonçons souvent, ce qui ralenti la progression,et fatigue bien les membres...

    Nous parvenons malgré tout à la cabane Pédain, qui pour le coup, est partiellement recouverte de blanc immaculé,et ou un repos bien mérité a l'intérieur a été bienvenu. Pas le temps d'allumer le poële présent, et aprés la prise du casse-croute, et un petit repos réparateur, nous voilà repartis, toujours d'entrain, sous un ciel bleu,et un soleil franc. Les pentes alentours,sont "rayées"de traces de multiplescoulées" dues en partie a l'exposition au Sud, mais aucun danger périlleux, ni imminent pour notre groupe.

    Bien sur, nous avions sur nous le "kit" de randonnée hivernale et de sécurité,  ( D.V.A,Pelle et sonde), pour plus de sécurité. Même si certaines personnes "rechigne"a porter ces matériel,  (ce ne fut pas le cas de ce groupe) il est de la plus haute importance de l'avoir,pour soi-même, pour les autres aussi,tout en sachant  l'utiliser....bien sur ! (des stages sont prévus chaque année,sans compter des "manipulations sur le terrain").

    Le retour s'éffectue avec plus de facilité que la montée (c'est facile  comprendre!) les traces ayant été faites a la monté..!

    Viens vite le retour, le soleil décline, la lumière avec, et la fraicheur gagne nos corps..Il est bon aussi de s'assoir dans la voiture,et sentir la petite chaleur du moteur.

    Un "petit verre" chez la célèbre Germaine,toujours aimable et dispo...et retour a Orthez...Au fait.!!! Merci a ; Marijoe, D, Luc D, Didier B, Philippe L,et  Luc B,alias "leblouuuu"!

    Les photos....bien sur.!

    Lien photos 2