Rando à la carte IGN mais pas que

Le 30/01/2021 0

Dans Randonnée montagne

Rando a la carte

La randonnée se situe entre les vallées du Lavedan et celle de Castelloubon traversée par un magnifique ruisseau : le Neez. Et du nez en ce samedi 23 janvier il fallait en avoir en raison d'une météo polissonne et morpionne car très incertaine et elle fut vérifiée sur le terrain puisque nous fûmes accueilli par un temps que je qualifierai de sauvage. Vu le déplacement des nuages on pouvait s'attendre à être décoiffés toute la journée. Une voiture au village d'Ousté, l'autre au hameau de Lias, ainsi on pouvait prétendre à faire une boucle, ce qui est plus sympa tout en fonction de ce que l'on allait trouver sous nos pieds et au dessus de nos têtes qui en fait étaient nos 2 seules inconnues pour la boucler. La boucle bien sûr. La rando pouvait donc être à la carte. Initialement prévu on devait quitter le hameau de Lias, ce qui fut fait carte IGN en main, rejoindre le village de St Pastous, puis de St Germés et par un tour de passe passe atteindre une crête qui avait pour mission de nous amener au Pic Aigu qui n'avait en fait que le nom d'aigu puisque quasiment plat. Rejoindre le rocher de la Baup, le Tuquet de Lhési et enfin descendre sur Ousté. Mais comme les éléments semblaient ne pas vouloir se déchaîner sur nous (excepté le vent) et que le manteau neigeux était peu épais sauf pour la descente sur le Soum de Lits ( on ne le savait pas encore), au lieu dit répondant au doux et joli nom d'Amimour changement de cap. On pris tout d'abord un sentier à Denis dont il a le secret, tellement secret qu'il n'existait pas au milieu de quelques buissons et arbrisseaux avec une végétation rase et un peu piquante et surtout prenant une direction assez verticale et directe jusqu'au Cap de Bentails. Ensuite il suffisait de suivre la crête jusqu'au Pic Aigu 1184m et de lever le nez pour bien respirer et de baisser les yeux pour voir où l'on mettait les pieds sur un sol qui devenait de plus en plus enneigé mais sans danger en direction du Soum de Trézères 1617m. La montée s'arrêta 200m avant le sommet, alt 1566m en raison d'un vent fort et froid, présence de corniches versant nord est et de l'horaire. Couvre feu oblige. La descente prudente et lente nous amena au Soum des Lits 1407m vers 13h. Sous quelques arbres pour se protéger des plus fortes rafales, le repas copieux et très bien accompagné fut pris sur des rochers permettant à nos derrières de se mettre au sec. Après ce moment court mais très convivial, il ne restait plus qu'à se laisser glisser nonchalamment et en toute décontraction le long de la crête, de saluer le rocher de la Baup 1221m et de gravir les 10m de D+ du Tuquet de Lhési 1102m. A signaler qu'avant d'effectuer nos derniers pas sur des sentiers qui ont encore une âme et que j'affectionne tout particulièrement qui nous amenaient au village d'Ouste, la présence d'une mini cabane sise à califourchon entre les paroisses d'Ourdon et d'Ousté pouvant servir d'abri et bien plus encore. Fabi, Gisou, Jean Marie, Nono, Soso et moi même pouvait prendre le chemin du retour cette fois ci en voiture à 16h30. La pluie pouvait même alors s'inviter sans friser nos folles chevelures. Enfin pour ceux, celles devrai je dire, qui avaient encore des cheveux sur la tête.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire